Bienvenus à Bahías de Huatulco

Mi Casa es tu Casa

Ecotourisme – Pueblos Mancomunados

1p.jpg

Les Pueblos Mancomunados, sont des petits villages communautaires isolés, plantés sur les hauts plateaux densément arborés de la Sierra Norte. Villages accessibles aux visiteurs pour un excellent séjour garanti. Ce projet permet aux villageois de conserver leurs activités traditionnelles, tout en préservant leurs forêts.

L’écotourisme de village en village : les huit villages Mancomunados, dans les froides montagnes de la Sierra de Oaxaca, travaillent ensemble à gérer leur forêt, leur eau, et conserver leur médecine. 120 km de chemins balisés sur 2900 ha, que l’on peut parcourir à pied ou en vélo, permettent de rallier chaque village et de découvrir une très belle région.

1162691.jpgC’est non seulement un lieu de randonnées et de VTT avec possibilités de camping et de logement dans les cabanes des communautés, mais également un lieu de partage et d’échanges avec les communautés indigènes zapotèques perchées à 3 000 m d’altitude (cours de cuisine, guérisseur traditionnel, temazcal..).temezcal3.jpg

Après 17 années d’existence, le projet des Pueblos Mancomunados est le lieu d’écotourisme communautaire mexicain qui accueille le plus grand nombre de visiteurs. Les membres du projet fonctionnent en professionnels avec un bureau d’information et de réservation à Oaxaca.

Dans un environnement exceptionnel, le projet n’a développé comme infrastructures que des chemins et des cabanes pour relier entre eux huit villages, et répartir ainsi la création d’emplois. Le principe de circulation douce (à pied, à cheval ou à vélo) a toujours régulé très naturellement le nombre de touristes sur leurs terres. Ici, les Indiens Zapotecos, Chinantecos et Mixes administrent leurs terres et leurs biens selon les us et coutumes, un système politique qui leur accorde une quasi-autonomie. Les décisions, les projets, les bénéfices sont communs et la corruption n’est pas de mise. Dans le projet touristique, les cabanes, vélos, bus et tous les équipements appartiennent aux huit villages. Les habitants ont construit les cabanes, aménagé les chemins et mènent des actions de reforestation et de protection de l’eau. En échange, les bénéfices sont réinvestis dans les services communs, en particulier dans la santé, les transports et l’éducation des enfants. Les villages tirent 60% de leurs ressources économiques de la sylviculture. Pour ne jamais augmenter ce chiffre et parce qu’une reforestation s’imposait sur leurs terres, les villages ont cherché à développer en commun des alternatives économiques. L’écotourisme en est une, avec l’usine d’embouteillage d’eau minérale, la mine, les pépinières et serres de fleurs. Les guides emmènent visiter ces projets à la demande des visiteurs. Au cours des balades, vous les verrez surveiller aussi les incendies, les braconniers et les coupes illégales de bois.

Les 450 000 ha de forêts de la Sierra Norte font partie des écosystèmes protégés, y compris dans le cadre du nouveau corridor biologique mésoaméricain (CBM), mais le trafic de bois sévit dans tout l’état de Oaxaca. Le projet touristique a donc un vrai rôle à jouer dans la protection des forêts. Il apporte de réelles ressources dans les villages les plus visités et faciles d’accès.

À 3 000 m d’altitude, dans la majestueuse Sierra Norte qui surplombe la ville d’Oaxaca vit le «Peuple des Nuages », Los Pueblos Mancomunados. Huit villages zapotèques, regroupant une population de 6 000 personnes, ont entrepris depuis 1970 de consolider leurs liens et de se concerter pour planifier leur développement socioéconomique. Occupant le territoire depuis deux millénaires, ces communautés ont mis en place une gestion coopérative assurant un emploi à tous leurs membres et elles réinvestissent les retombées financières de leurs activités dans des services collectifs, tels que l’accès à l’eau potable, des moyens de transport, des infrastructures agricoles, des écoles et des services de santé.Le regroupement a permis de diversifier les sources d’emploi. Aujourd’hui, les membres tirent leurs revenus de l’agriculture, de l’exploitation forestière pratiquée à faible échelle et en conformité avec les normes de la Commission forestière nationale), de l’exploitation d’une mine remise en fonctionnement après sa fermeture par les premiers propriétaires, de l’embouteillage d’eau, de la production de fruits séchés et de champignons sauvages, etc.

11p.jpgDepuis une douzaine d’années, Los Pueblos Mancomunados se sont tournés vers l’écotourisme. Les visiteurs peuvent choisir parmi une variété d’activités de degrés variables de difficulté : randonnées et trekking en haute montagne, équitation, vélo de montagne, tyrolienne et bains de vapeur traditionnels (temazcal). Toutes les randonnées sont accompagnées par des guides de la communauté, qui ont reçu une formation en premiers soins et qui se déplacent avec walkie-talkie.Ces guides transmettent leur histoire ainsi que leur connaissance du milieu et de l’utilisation traditionnelle des plantes.L’hébergement est offert dans des dortoirs, semblables aux bases de plein air du Québec. Des chambres pour familles sont disponibles. Les enfants sont bienvenus.Il est possible de faire des randonnées de plusieurs jours et de dormir chaque soir dans un village différent. Les personnes qui le désirent peuvent également participer aux activités de la communauté, comme la cueillette des fruits, l’entretien des sentiers, la cuisine.

N.B. : La température dans la Sierra peut être assez fraîche la nuit. En outre, l’altitude peut aussi causer de l’essoufflement. Une bonne condition physique est donc requise. Enfin, il est utile de parler espagnol, car les gens de l’endroit ne parlent ni français ni anglais (mais ils parlent toujours le zapotèque !).

Les visiteurs dorment dans des chalets en bois construits avec des matériaux de la région. Ils partagent également le quotidien de ces indiens en mangeant avec eux dans le « comedor communautaire ».

Activités :
• Randonnées pédestres à la découverte des villages
• VTT
• Tyrolienne

Hébergement :
Cabanes « tout confort » construites avec les matériaux de la Sierra par les habitants selon des méthodes traditionnelles. Equipées de cheminées : possibilité d’acheter du bois à la communauté.

Restauration :

Dans les « comedors » communautaires (cantines familiales) tenus par des habitantes. Repas traditionnels, cuisine maison traditionnelle de l’Etat. Les plats sont souvent élaborés avec les produits que les villageois cultivent et mangent eux-mêmes (haricots rouges, légumes, poulet, tortillas).
Equipement recommandé :
Vêtements imperméables, chaussures de marche/de sport, T-Shirt et veste polaire, lunettes, chapeau/casquette, crème solaire eco, petit sac a dos. Vous n’avez pas besoin de sac de couchage, un sac à viande suffira.

 

L’écotourisme de village en village : les huit villages Mancomunados, dans les froides montagnes de la Sierra de Oaxaca, travaillent ensemble à gérer leur forêt, leur eau, et conserver leur médecine. 120 km de chemins balisés sur 2900 ha, que l’on peut parcourir à pied ou en vélo, permettent de rallier chaque village et de découvrir une très belle région.

 

Voici quelques petits conseils  »responsables » pour préserver la beauté de Huatulco, car en matière environnementale, la contribution de chacun d’entre nous a toute son importance…

  • ne laisser aucun déchet dans les endroits visités,

  • éviter de mettre de la crème solaire pour se baigner car cela affecte la faune marine

  • utiliser plutôt un T-shirt ou une protection solaire biodégradable

  • ne pas toucher le corail car cela le faire mourir

  • ne pas trop s’approcher des animaux 

  • être silencieux dans les zones naturelles protégées

  • lors d’une balade en bateau (je pas jeter sa cigarette par dessus bord)

Nous avons quelques principes de base pour veiller à minimiser notre impact sur l’environnement :

  • utiliser les infrastructures locales (hébergement, coopératives, guides, restaurants locaux, etc.)

  • sensibiliser au mieux nos amis les voyageurs et les personnes de notre entourage au respect de l’environnement et de la culture des populations locales.

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

 

Voyages en Thaïlande - Inde... |
cg64 la pierre saint martin |
Nouvelle Zélande |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LA VIE A MALTE
| mauritanie 2009
| Le Petit Prince autour du M...